I O P R E S S E

Le frigo est plein

© IOPlume

Aux "parole, parole, parole" de Dalida (à fredonner avec l'accent italien bien sûr), chez IOPlume nous préférons un chemin de mots à la manière d'Anne Sylvestre. 

Pour les lecteurs qui ne connaîtraient pas la chanson, le refrain fait comme ça : "Sur mon chemin de mots, sur mon chemin de mots / J'en ai vu de si beaux que j'en délire / Sur mon chemin de mots / J'en ai vu de si beaux que je ne saurais dire".

Tout le monde l'aura compris, Textarea parlera de ces curieux puzzles de sons et de sens que chacun emploie, quelles que soient la langue ou l'occasion. De mots donc, mais aussi d'écriture, de journalisme, de passion, de style, de forme et de supports, d'innovation ou encore de démarches créative et médiatique. 

Des gens de lettres

Une série d'interviews intitulée "Eh, toi, t'écris ?" sera ainsi consacrée aux gens de lettres, qui ont l'écriture dans la peau ou en ont fait leur profession. Journalistes, écrivains, conteurs, blogueurs littéraires, etc. Tous sont des artisans du récit, que celui-ci soit réel ou fictif... et parfois un peu des deux. 

Ils livreront sur Textarea leurs motivations, les ressors de leur pratique, leur vision de l'écriture et du contexte protéiforme dans lequel elle s'inscrit aujourd'hui. 

L'occasion pour le lecteur d'interroger ses propres habitudes et, qui sait, de s'essayer à de nouvelles expériences.

Des initiatives et de l'innovation

De nouvelles expériences, il en sera aussi question dans notre série "PNA", comme Publications non alignées. Cette rubrique aura pour vocation de sonder les nouveaux usages, formes ou encore modèles, entre autres dans les domaine du journalisme et de la presse papier ou en ligne. 

Nous parlerons donc innovation, décloisonnement et initiatives parfois... tâtonnantes.

Des fondamentaux

Textarea se veut aussi "Boîte à outils" pour acquérir des bases d'écriture, ou les rafraîchir. 

Ce blog n'apprendra pas comment devenir un auteur de best-seller ni comment vendre miraculeusement un produit grâce à sa plume. D'autres le font très bien. En revanche, il fournira des conseils très pratiques pour apprendre à fluidifier sa rédaction, selon les bases journalistiques et un principe essentiel : l'humilité prévaut car, en règle générale, on écrit pour être lu ! 

Du free-style

Comme il est impossible de tout ranger dans des cases, surtout au tout début d'une aventure, une grande partie de Textarea est, pour l'heure, une rubrique vierge et sans nom. D'autres séries viendront sans doute rejoindre celles pré-citées, qui feront place aussi à quelques ovnis textuels. Nous voulons nous sentir libre d'explorer, voire de concocter quelques petites surprises.

Surtout, nous espérons que le visiteur, habitué ou de passage, prendra autant de plaisir à lire Textarea que nous à le faire vivre.

 

A bientôt entre deux lignes !

La rédaction d'IOPlume

 

Partager :

Publications similaires

Hicham Houdaïfa : « Le livre offre une liberté inestimable »

📌 Eh toi, t'écris ?

À 50 ans, le journaliste Hicham Houdaïfa a, comme on dit, de la bouteille. Et...

Êtes-vous sensible à la musique des mots ?

Informer, bien sûr. Aller à l’essentiel, affirmatif. Être intelligible, c’est le but. Travailler la...

Making-off #2 Stratégie de développement en VOSTFR

📌 IOPresseIl y a quelques mois, IOPlume s’est lancée dans l’aventure de développer un outil digital...

Making-off #1 Quand l’idée d’IOPresse a germé…

📌 IOPresseIl y a quelques mois, IOPlume s’est lancée dans l’aventure de développer un outil digital...

Investigation, citoyenneté et décloisonnement : la « touche » Open chabab

📌 Publications non-alignées (PNA) 

Open Chabab est une formation dispensée gratuiteme...